Chant I de la Belgariade : le pion blanc des présages

Publié le par Le Chat'

9782266174657

Auteur : David Eddings

Date de sortie : 1990

Édition : Pocket 

Genre : Fantasy

Quatrième de couverture : Et les Dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah ! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides!  Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours, d'un long sommeil hanté par la souffrance.
Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu'aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.
Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort ? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon jeté sur les routes par une venteuse nuit d'automne. Un simple pion, et si vulnérable...


Mon avis : J'ai lu ce livre dans le cadre du baby-challenge Fantasy proposé par Livraddict


Je ne sais pas si comme moi, vous lisez le prologue quand il y en a un, mais en général c'est ce que je fais, et là, je ne peux pas dire que j'ai vraiment été emballée par ce que j'ai lu. Étant habituée à lire de la lecture jeunesse, j'ai eu un peu de mal avec l'écriture. Mais heureusement le prologue ce n'est que quelques pages. Seulement voilà, l'histoire en elle-même, au commencement n'est vraiment pas intéressante. Elle le devient que vers la page 80. Et encore, ce n'est pas la grande aventure. On en apprend un peu plus sur les personnages au fil des pages mais ce n'est vraiment pas grand chose et je trouve que ça ne fait pas réellement avancer l'histoire... Il y a des passages, à mon goût, qui ne sont là que pour "meublés", ce n'est pas ce que je préfère dans un livre.

Pour ce qui est des personnages... Je ne me suis attachée à aucun mais j'ai quand même apprécier sire loup et dame Pol, le père et la fille, tout deux sorciers. L'auteur reste très mystérieux sur Garion, qui est le personnage principal. Mais apparemment on en apprend plus sur lui dans le tome suivant. 

Je n'ai pas tellement réussi à rentrée dans l'histoire. Je lirais sûrement la suite, mais je n'en fait pas une priorité. 

fantasyir

signature 1

 

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article